Le département Culture musicale

Coordinatrice : Olivier Girer

 

Ce département propose l’enseignement de la Formation musicale, de l’Analyse et Culture Musicale et de l’Ecriture Musicale.

Les enseignants

- Formation Musicale Générale : Élodie Corlay-Bosquet, Brigitte Cortella, Jaqueline Girard, Olivier Girer, Élodie Bouleftour, Françoise Moy, Noémie Sprenger

- Initiation au Chant Choral : Claire Legland, Isabelle Iraola, Cécile Le Métayer, Laure Leyzour, Clara Benz

- Formation Musicale par le Clavier : Élodie Corlay-Bosquet, Frédérique Simon

- Formation Musicale par le Déchiffrage Instrumental Collectif : Brigitte Cortella, Olivier Girer, Françoise Moy

- Formation Musicale Générale Adulte : Brigitte Cortella, Jacqueline Girard, Françoise Moy

- Analyse Musicale : Olivier Girer

- Analyse et Culture Musicale : Ruth Matarasso

- Écriture Musicale : Ruth Matarasso

Le département Culture et formation musicales permet aux élèves d’acquérir des connaissances musicales générales et complètes, parallèlement aux cours d’instruments, de musique de chambre, d’ensemble et d’orchestre.

 

Il forme des apprentis-musiciens et apporte aux élèves, en complémentarité avec l’Éducation nationale, un savoir et une compétence de qualité qui leur permettront de développer leur sensibilité, leur émotivité et leur esprit critique, de favoriser leur épanouissement personnel et d’obtenir une autonomie grâce à l’élargissement de leur culture musicale et artistique. Les études s’effectuant en cours collectifs, les élèves sont formés individuellement au sein d’un groupe.

Toutes les notions d’écoute, de respect, d’échange, de se placer en tant qu’individu dans un groupe sont abordées.

Retrouvez l'intégralité de la présentation des cursus pédagogiques en téléchargeant le document ci-dessous :

Organisation des cursus.pdf
Document Adobe Acrobat 128.7 KB

La Composition électroacoustique

Composer une musique électroacoustique, c’est capter des sons existants (tout type de son), générer des sons inouïs (synthèse), les transformer (traitements différés ou temps-réel), les organiser (montage/mixage) et les diffuser dans un espace, de façon à former un discours musical à la fois cohérent et original.

 

Souvent, ces musiques accompagnent ou suscitent un autre art scénique (danse, art dramatique, etc.) ou un autre média (vidéo, installation) ; l’enjeu devient alors l’écriture d’une interaction. De façon plus classique, la pratique dite ‘acousmatique’ proposée au conservatoire mène à l’écriture d’une pièce de sons fixés et son interprétation sur une console (spatialisation de la stéréophonie).

 

À l’intersection entre ces deux formes se trouve la musique mixte où instrument(s) et sons électroniques interagissent en « temps réel ». À Brest, les élèves instrumentistes du conservatoire interprètent des pièces composées par les élèves en électroacoustique qui travaillent en binôme avec les élèves en écriture et composition.

 

Les pratiques spontanées de plus en plus répandues chez les élèves de l’improvisation préparée (issue de la culture DJ) et de la diffusion interprétée (issue de la culture acousmatique) permettent aussi d’expérimenter les zones laissées libres entre composition, interprétation et improvisation, et d’aboutir à des créations musicales perçues par chaque spectateur comme un art vivant, un art du spectacle.

 

Multiplier des expériences de création aussi diverses permet à tout élève de la classe d’acquérir un savoir-faire tant technique qu’artistique, et une ouverture esthétique élargie.

Durant le cursus sont produites des pièces musicales acousmatiques et mixtes diffusées à plusieurs moments de leur évolution au cours de l'année scolaire, lors de concerts organisés par la classe et avec des partenaires comme le festival  Longueur d’ondes ou l’Ensemble Sillages.


Pour tout renseignement : Noémie Sprenger