L'historique du Conservatoire

À partir de 2001, la compétence des Enseignements artistiques a été transférée à Brest métropole.

 

Deux écoles de musique coexistaient sur le territoire de la Communauté urbaine : à Brest, l’École Nationale de Musique, de Danse et d’Art Dramatique (E.N.M.D.A.D), contrôlée pédagogiquement par l’État, et, sur les communes du Relecq-Kerhuon, Guipavas et Plougastel-Daoulas, l’École intercommunale de Musique et de Danse, le "S.I.M.U.R.E.L" (Syndicat Intercommunal de MUsique des Rives de l’ÉLorn), établissement également agréé par l’État.

 

Depuis 2002, les deux écoles de musique ont fusionné.

 

Avec la parution au Journal Officiel du 12 octobre 2006 du décret relatif au classement des établissements d'enseignement artistique, les établissements d'enseignement public de la musique, de la danse et de l'art dramatique peuvent être classés, par arrêté du ministre chargé de la culture en trois catégories : conservatoire à rayonnement régional, conservatoire à rayonnement départemental et conservatoire à rayonnement communal ou intercommunal.

 

Sur décision du Ministère de la culture et de la communication, en 2008, l’École Nationale de Musique, de Danse et d’Art Dramatique (E.N.M.D.A.D) et l’École intercommunale de Musique et de Danse (S.I.M.U.R.E.L) forment le Conservatoire à rayonnement départemental de musique, de danse et d’art dramatique de Brest métropole.

 

Par arrêté ministériel du 22 septembre 2014, l'établissement est classé en Conservatoire à Rayonnement Régional (C.R.R).